gaufrage – Contreforme

Catégorie : gaufrage

Quand le papier devient magie

À quoi ressemblent les futures cartes de vœux de Rolex et d’Omega ? Nous avons eu la chance de les apercevoir lors de notre visite chez Sonderegger, vers Winterthour, où nous allions voir nos propres cartes de vœux se faire découper au laser. Qu’est-ce qui a bien pu transformer ce fabricant d’enveloppes destinées à la radiologie en un des leaders européen de l’impression de luxe ? Voyage au pays de l’ingéniosité, à la découverte de techniques destinées à rendre vos imprimés encore plus créatifs.

___

Pour être clairs : nous ne sommes pas payés par Sonderegger pour cet article. Nous avons simplement apprécié le fait qu’un dirigeant d’entreprise consacre 3 heures à une petite agence créative pour lui partager sa passion. Au fil de nos publications sur les réseaux sociaux, nous voyons aussi qu’il y a un réel intérêt des pros de la communication pour cultiver leurs connaissances dans les domaines connexes au leur, dans un objectif d’échange et de complicité créative. Si vous aimez cet article, faites comme nous : partagez !

Le gaufrage

Le gaufrage est une manière de repousser le papier pour créer un motif en relief. Pour réaliser un gaufrage, on crée deux pièces de métal, entre lesquelles on vient serrer le papier. Chez Sonderegger, le gaufrage peut faire jusqu’à 3 mm de profondeur et comporter plusieurs niveaux, un peu comme les gravures que l’on voit sur une pièce de monnaie.

 

L’impression à chaud

Vous voyez les lettres dorées très brillantes sur les emballages de plaques de chocolat ? C’est de l’impression à chaud. Cette technique consiste à déposer un film plastique sur le papier. Elle nécessite un film brillant (or, argent, mais aussi irisé, holographique…) et une pièce de métal gravée que l’on chauffe à 80°C.

 

Des enveloppes et un peu d’histoire

Lorsqu’il reprend l’entreprise de son père, alors spécialisée dans les enveloppes pour la radiologie, Bruno Sonderegger sent le vent tourner avec l’arrivée du numérique dans le monde médical. Il décide de faire évoluer ses services vers l’impression de luxe. Et ça tombe bien : la créativité technique, c’est son truc !

« Être concurrentiel, c’est parfois simplement s’asseoir pour réfléchir au lieu de faire “comme on a toujours fait”. Nous avons imaginé une machine spécialement pour réaliser les enveloppes à fenêtre qui contiennent les plaques d’immatriculation. Maintenant, elle nous permet mille possibilités en matière d’enveloppes créatives. » – Bruno Sonderegger

La mixité des techniques maîtrisées à l’interne permet d’imaginer des enveloppes totalement hors du commun : ici la fenêtre devient un cadre rococo, là une image de tunnel imprimée à l’intérieur de l’enveloppe traverse l’objet de part en part…

 

Découpe laser

Et voilà finalement la technique pour laquelle nous avons fait appel à Sonderegger : la découpe laser. Là, une vidéo s’impose (merci à la maison Cailler de nous avoir autorisés à diffuser la réalisation de leur poya) :

Pour nos cartes de vœux, une machine de découpe particulièrement précise a dû être utilisée. La découpe de chaque carte a pris plus d’un heure ! Les derniers petits bouts de papier ont été enlevés à l’aide de brucelles.

Nous sommes reconnaissants à Sonderegger pour le soin apporté à ce tirage exclusif de 50 exemplaires – et fiers de l’offrir à nos clients.

notre carte de vœux 2018 dans sa version exclusive